• Chapitre 1

    Chapitre 1 :

    L’invitation :

     

    Johanna connaît le secret. Elle l’apprit par hasard un jour de pluie et de vent. Voila comment l’histoire commença...

    Johanna habite à Paris, avec son père, sa belle-mère et son frère John. Sa mère est décédée lorsqu’elle avait 5 ans. Maintenant, elle a 12 ans et va au collège LaFontaine, réputé pour ses professeurs stricts et sévères. Heureusement, sa meilleure amie Sarah est toujours là en cas de besoin. Johanna et Sarah se connaissent depuis le CP. Elles ont toutes les deux une manie très fréquente chez les filles de son âge : la mode. Elles mettaient TOUJOURS TOUJOURS TOUJOURS les mêmes genres d’habits mais pas les mêmes. Exemple : Elles mettaient toutes les deux une tunique et une ceinture mais pas les mêmes. Johanna était une fille assez mince, elle avait des cheveux blonds très longs, sans doute les plus longs de tout le lycée. Ses yeux étaient bleus-verts, mais plus tirant vers le vert. Johanna est secrètement amoureuse du beau Jean de la classe de 4e, mais de toutes les façons, comme elle dit, toutes les filles sont à ses pieds, alors...

    -Alors, quoi ?! Lui dit Sarah, vas-y, va lui parler, t’as rien à perdre ! Dis-lui n’importe quoi, je ne sais pas moi, un truc du genre...c’est dur la 4ème ?

    - Trop gamin ?

    -Tu sais que t’es beau ?

    -Non ! Je suis trop timide !

    -Tiens, regarde il vient vers nous !

    En effet, Jean avançait vers Johanna et Sarah. Il leur dit timidement :

    -Euh...C’est euh...pour ma boum pour fêter mes 14 ans, vous êtes invités toutes les deux ! J’espère que vous pourrez venir ! Bon...eh bien ! A+

    Dès que Jean eut tourné le dos, Johanna commença à sautiller de joie. Etre invitée à la boum du plus beau garçon de tout le collège, si ce n’est pas une chance ! Mais, on peut comprendre qu’elle soit amoureuse de lui...avec ses beaux cheveux roux et lisse, sa petite frange, ses tâches de rousseur et surtout ! Ses yeux bleus comme la mer, on ne peut pas lui résister.

    -Alors là voila ta chance de lui parler, il manque plus que la permission des parents. Donc, je viens te chercher vers 16h30 et on fait la route ensemble. OK ?

    Au mot « permission », Johanna frémit. Elle n’y avait pas encore pensé aux parents...

    -C’est bon t’as gagné, Sarah ; t’es la meilleure dans l’art de faire déprimer les gens...toute ma joie est partie lorsque tu as prononcé le mot « permission ». Mon père a prévu son fameux week-end en famille. Et avec les week-ends de papa, il ne faut pas rigoler. Il veut qu’on aille passer le passer aux Pyrénées. Aux Pyrénées, tu te rends compte, Sarah, aux Pyrénées ! Il veut me transformer en bergère ou quoi !?

    Elles éclatèrent toutes les deux de rire et Johanna oublia complètement la boum de Jean.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :